L’Université d’été des mouvements sociaux et de la solidarité internationale, organisée par le Crid, Attac et Récidev, a eu lieu à Besançon, du 6 au 9 juillet dernier. J’ai pu participer, en tant qu’interprète bénévole, au module « Politiser et accompagner l’engagement pour une transformation sociale » (où j’ai eu la bonne surprise de rencontrer deux de mes clients !) et à l’atelier « Vivre sa vie dans son village, une utopie ? Le drame des Bédouins d’Um Al Hiran et d’Al Araqib ». J’ai également participé à titre personnel à un excellent atelier, sur un sujet pour lequel j’ai fait plusieurs traductions ces dernières années, « Eau et climat : quelles alternatives urbaines et locales pour s’adapter au changement climatique ? », organisé par France Libertés (http://www.france-libertes.org/Eau-et-climat-quand-on-reflechit-ensemble-aux-solutions.html  – c’est moi sur la première photo !). J’ai eu  de la chance, car l’université d’été se tenait à moins de 15 mn de chez moi.